« La psychiatrie citoyenne : du rêve à la réalité »

Retour sur le 2ème colloque international de psychiatrie citoyenne à Besançon les 1er et 2 avril 2019

Éric Alauzet participait à ce colloque organisé par les Invités au festin, association présidée par Jean Besançon et fondée par Marie-Noëlle Besançon en 1990.


Il soulignait le travail réalisé par les Invités au festin et insistait sur sa conception ouverte, décloisonnée et globale de la psychiatrie, discipline qui ne peut être abordée uniquement sous l’angle strictement médical, et qui reste encore aujourd’hui trop souvent victime de préjugés.


L’ambition ? L’inclusion pour rendre l’autonomie à chacune et chacun.

La méthode ? Une relation de confiance tissée jour après jour avec personnes accueillies.

La priorité ? Ouvrir, aérer, et sortir du milieu hospitalier pour vivre au sein de la cité, car comme l’écrit Marie-Noëlle Besançon, « il ne s’agit pas de lieux de soins, mais de lieux qui soignent la vie».


L’engagement des Invités au festin se situe résolument dans une démarche inclusive en combattant la perte d’autonomie, la dépendance et l’exclusion. On peut y ajouter aussi la solitude dont on sait les tourments qu’elle peut générer. Il s’inscrit pleinement dans la tradition de solidarité et d’innovation sociale de notre ville en diversifiant les réponses à apporter en faveur des personnes les plus vulnérables, en particulier celles qui souffrent de troubles psychiques.


Force est de constater que la psychiatrie reste encore un domaine à part de la médecine. On dit souvent qu’elle est le parent pauvre de la médecine. Il faut néanmoins souligner la volonté gouvernementale de réformer la psychiatrie, notamment au travers du plan « ma santé 2022 ».


Retrouvez le communiqué final et les 12 propositions issues du débat final du colloque :