Ce qui a changé le 1er janvier 2021

Depuis le 1er janvier 2021, un certain nombre de mesure sont entrées en vigueur. Tour d'horizons des nouveautés de cette nouvelles année :


Le remboursement sans reste à charge des soins auditifs, dentaires et optiques

Voir, manger, entendre : ce sont finalement les droits et les besoins les plus fondamentaux. Chaque Français doit pouvoir y avoir accès et personne ne devrait y renoncer.

Depuis le 1er janvier, les prothèses auditives, les soins optiques et dentaires sont pris en charge à 100% par la Sécurité sociale.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la réforme dite « 100% santé », qui a pour objectif d’améliorer l’accès à des soins de qualité et de prévenir des situations de renoncement aux soins, dans les domaines où les restes à charges sont les plus importants (l’optique, le dentaire et l’audiologie).


Le déploiement de nouvelles aides pour les parents en situation de handicap

Pour accompagner les quelques 17 000 parents en situation de handicap, une aide de 900 euros par mois leur sera désormais versée dès la naissance de leur enfant.

A cette aide s’ajoutent des aides techniques de 1 200 euros, pour prendre en charge notamment certains de leurs équipements.


La baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production

Dans le cadre de France Relance, les impôts de production baissent de 10 milliards d’euros en 2021: une mesure indispensable pour améliorer la compétitivité des entreprises et favoriser la réindustrialisation du pays.



Déjà supprimée pour 8 ménages sur 10, un nouveau pas vers la fin de la taxe d’habitation

80% des ménages sont désormais exonérés de taxe d’habitation. Pour les foyers qui y sont encore assujettis, la taxe d’habitation a baissé de 30% au 1er janvier

En 2023, plus aucun Français ne paiera de taxe d’habitation sur sa résidence principale. 



Le déploiement de nouvelles mesures pour mieux lutter contre le gaspillage

Le 1er janvier a marqué une nouvelle étape dans le combat pour la planète et contre les déchets et le gaspillage avec l’interdiction de nouveaux produits plastiques à usage unique, à l’image des pailles, couverts et touillettes en plastique.

Par ailleurs, afin de lutter contre les gaspillages, l’obligation de dons des invendus est étendue et un indice de « réparabilité » sera désormais apposé sur les produits pour mieux informer les consommateurs.


La réforme des APL

Depuis le 1er janvier, les plafonds de ressources pris en compte pour l'attribution des allocations familiales sont revalorisés de 1 % par rapport à 2020.

Pour mieux tenir compte de la situation de chacun et ne laisser aucun Français sur le bord de la route, le montant de l'aide sera désormais calculé sur la base des ressources des douze derniers mois, et non plus sur les ressources des deux dernières années.