Bilan positif pour le dédoublement des classes de CP

Le dispositif de dédoublement des classes, expérimenté depuis un an dans des écoles labellisées éducation prioritaire, est plébiscité par les enseignants. Ce dispositif concernera 5 400 classes de CP et CE1 à la rentrée de septembre.

Après une année scolaire de fonctionnement, le dédoublement des classes de CP à 12 élèves dans les zones d’éducation prioritaires renforcées (REP +) est une réussite pour les apprentissages, selon une enquête menée auprès de ses adhérents par le Snuipp, le principal syndicat des enseignants du primaire.

La mesure phare du gouvernement sur l’éducation, déployée à la rentrée de septembre dans 3 852 classes en France, a permis de faire progresser les élèves « plus rapidement » pour 71 % des enseignants qui ont répondu à l’étude, principalement en lecture, et en maths. Ils sont 93 % à avoir changé leurs pratiques pédagogiques pour mieux tirer profit de la réduction du nombre de leurs élèves. 90 % jugent l’ambiance de classe plus apaisée et 59 % pensent les enfants plus autonomes en cette fin d’année.

Ces résultats vont dans le sens d’une autre étude, conduite dans l’Académie de Picardie par l’Éducation nationale et une équipe de chercheurs de l’Université Paris Descartes. D’après leurs résultats, les élèves de REP + en CP dédoublés ont en partie rattrapé le niveau en lecture de leurs camarades hors éducation prioritaire, et affichent même des scores supérieurs dans certains domaines, comme la lecture à l’oral de mots et de phrases ou la compréhension de textes lus par l’enseignant.

Il y a tout de même des effets négatifs : l’abaissement des effectifs serait peu efficace pour les enfants en très grande difficulté, selon le ressenti des professeurs. Dans de nombreuses écoles, le dédoublement des classes de CP a abouti à la suppression de salles dans l’école, notamment la bibliothèque dans 27 % des cas. Enfin et surtout, pour 25 % des répondants, les CP à 12 ont entraîné une hausse des effectifs dans les autres niveaux, principalement au CM1 et CM2.

A la rentrée prochaine, le dédoublement des classes doit être étendu à tous les CP de l’éducation prioritaire, et aux CE1 dans les zones les moins favorisées (REP +).