Semaine des écolos : « Interdiction des sacs plastiques, ce gouvernement fait de l’écologie ! »

Retrouvez chaque semaine l’actualité des députés écologistes à l’Assemblée nationale : Projets et propositions de loi, questions au gouvernement, initiatives, communiqués de presse.

Et une des interventions en fonction de l’actualité est sélectionnée sur le site du député du Doubs.

La semaine des écolo-députés du 30 juin au 4 juillet 2014

Alors que se déroulent les débats sur le collectif budgétaire de la sécu, c’est le budget rectificatif de l’Etat qui était voté cette semaine. Une semaine marquée par des manœuvres dilatoires sur la réforme territoriale, et la volonté des écolos de relayer la mobilisation sur la ferme des 1000 vaches.

Lien : https://storify.com/ECOLODEP/ecolodepstory-du-30-juin-au-4-juillet-2014

Interdiction des sacs plastiques, ce gouvernement fait de l’écologie !   

François-Michel Lambert, député écologiste et président de l’Institut de l’économie circulaire, s’est félicité grandement de l’adoption  d’un amendement du gouvernement interdisant les sacs plastique à usage unique à partir du 1er janvier 2016, lors de l’examen du projet de loi biodiversité en commission développement durable.
Il a déclaré : « le sac plastique est le symbole des inconséquences de notre modèle d’économie linéaire – prélever, consommer, jeter –. Les solutions offertes jusque-là n’ont pas permis d’enrayer ce fléau qui pollue les paysages et les océans et atteint même notre santé. Pourtant les solutions existent, l’Italie et San Francisco l’ont fait. Il fallait agir et je me réjouis que Ségolène Royal ait eu le courage de le faire dans une vision d’économie circulaire ».
François-Michel Lambert conclut : « ce gouvernement, chaque jour, fait la preuve de son engagement pour une véritable transition écologique. Nous, écologistes, aurions toute notre place dans ce gouvernement ».
Le 3 juillet, à l’occasion de la Journée internationale sans sacs plastique, Ségolène Royal, a présenté cinq mesures de lutte contre la pollution, adoptées dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité :
infog-PJL-biodiv-ok(2)

Véritable fléau pour l’environnement, les sacs plastiques distribués par milliards chaque année aux caisses des magasins, comptent désormais leurs jours. En effet, dès le 1er janvier 2016, les sacs plastiques non réutilisables seront interdits, à l’exception des sacs compostables (compostage domestique) et biosourcés pour l’emballage alimentaire.

«L’amendement permettra d’approfondir et d’accélérer la dynamique amorcée»

A l’occasion de la journée mondiale sans sac plastique qui se tenait à l’initiative de différentes ONG (Ligue de Protection des Oiseaux, SurfRider ou encore GoodPlanet), la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a réaffirmé sa position concernant la fin des sacs plastiques qui nuisent à plus de 260 espèces, principalement marines.

«Des actions ont déjà été mises en œuvre en France pour permettre une forte réduction des sacs de caisse distribués dans les grandes surfaces alimentaires passant de 10 milliards à 700 millions en moins de dix ans», a déclaré la ministre. Mais désormais «l’amendement permettra d’approfondir et d’accélérer la dynamique amorcée», a-t-elle ajouté.

En effet, le ministère estime qu’au niveau européen, 8 milliards de sacs plastiques sont abandonnés chaque année dans la nature, mettent des centaines d’année à se dégrader et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux.

«J’espère que nous, pays riche, nous en sommes capables»

«Effectivement, les oiseaux sont massivement touchés par cette pollution. Car ils confondent les boulettes de sacs plastiques avec des œufs de poissons», s’exclame Allain Bougrain Dubourg, de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Les tortues marines sont également l’un des cas les plus emblématiques: 86% des espèces de tortues marines sont touchées par ce phénomène.

Dans ce contexte, toutes les ONG concernées saluent l’initiative du ministère. Yann Arthus-Bertrand, de l’association GoodPlanet, attend aussi beaucoup de cette mesure. «Les pays en voie de développement comme le Mali, le Sénégal ou Haïti, ont d’ores et déjà interdit ces sacs plastiques, alors j’espère que nous, pays riche, nous en sommes capables. Sinon c’est révoltant», s’est exclamé le photographe.