Semaine des écolos : Biodiversité : des avancées sur certains sujets, des attentes sur d’autres

Retrouvez chaque semaine l’actualité des députés écologistes à l’Assemblée nationale : Projets et propositions de loi, questions au gouvernement, initiatives, communiqués de presse.

Et une des interventions en fonction de l’actualité est sélectionnée sur le site du député du Doubs.

 

La semaine des écolo-députés du 20 au 27 juin 2014

 

Examen du collectif budgétaire, vote de la réforme ferroviaire, fin de vie, stages, travailleurs détachés, égalité femmes-hommes, handicap… Alors que le Sénat adoptait -enfin- la proposition de loi sur les ondes électromagnétiques, à l’Assemblée, les écologistes étaient sur tous les fronts.

Lien : https://storify.com/ECOLODEP/ecolodepstory-du-23-au-27-juin-2014

 

À la suite de l’examen du projet de loi biodiversité en commission, Laurence Abeille exprime ses satisfactions et ses attentes dans la perspective du débat en séance, dont la date n’est pas encore fixée.

Examen en commission du projet de loi biodiversité : des avancées sur certains sujets, des attentes sur d’autres.

Paris, le 26 juin 2014

Lors de l’examen en commission du projet de loi sur la biodiversité, Laurence Abeille, chef de file pour le groupe écologiste, a défendu plus d’une centaine d’amendements sur plusieurs sujets encore absents de ce texte.

Ainsi, Laurence Abeille a insisté pour renforcer la prise en compte de la biodiversité terrestre par l’Agence française pour la biodiversité, en y intégrant l’ONCFS, voire l’ONF, et pour qu’un financement pérenne et substantiel soit dédié à l’agence. Cette grande agence de la nature voulue par le Président de la République ne doit pas être qu’une agence technique qui fusionne plusieurs agences de l’Etat déjà existantes. Une réelle ambition pour l’agence est nécessaire.

Surtout, Laurence Abeille a tenu à ouvrir le débat sur plusieurs autres thèmes :

–  Elle a souhaité introduire un principe de non-régression du droit de l’environnement, principe demandé par l’ensemble des ONG, mais cette proposition a été rejetée par la commission.

–  Sur le statut de l’animal, l’adoption de l’amendement de Laurence Abeille étendant aux animaux sauvages des sanctions pénales en cas de cruauté est une avancée très importante, qui témoigne de l’évolution des mentalités.

–   Sur la nature et la biodiversité en ville, l’ensemble de ses amendements sur les revêtements perméables, les toitures végétalisées ou les zones urbaines vertes ont été rejetés. Laurence Abeille déposera à nouveaux des amendements en séance pour réaffirmer l’importance de prendre en compte la nature et les écosystèmes en milieu urbain.

–  Sur la chasse, plusieurs de ses amendements ont été adoptés, visant notamment les méthodes de chasse non sélectives et qui impactent la biodiversité : interdiction de la chasse à la glu, méthode particulièrement cruelle, et interdiction de la chasse en période de reproduction des espèces.

–  Laurence Abeille a introduit un amendement visant à une protection spécifique pour les espèces «  particulièrement nécessaire à l’équilibre des écosystèmes et à la protection de la biodiversité », notamment les insectes pollinisateurs. Il s’agit d’une avancée majeure pour préserver certaines espèces dont la disparition serait catastrophique pour la biodiversité et pour l’humanité.