Rencontre parlementaire UNICEF : « Priorité au soutien aux parents et aux adultes autour des enfants en difficulté »

L’UNICEF France a invité ce mardi une vingtaine de parlementaires à une rencontre pour évoquer les résultats de la Consultation des enfants qu’elle a réalisée dernièrement à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

Compte tenu de la participation des enfants de Besançon, Ville amie des enfants, Eric ALAUZET était présent à cette Rencontre en présence de Michèle Barzach, Présidente de l’Unicef, et de Serge Paugam, sociologue qui a étudié les résultats.

La Consultation nationale a été réalisée auprès de 22 500 enfants et adolescents de 6 à 18  ans, en France, dans 73 Villes amies des enfants réparties sur tout le territoire, dont Besançon auprès de jeunes bisontins via les accueils de loisirs. Cette dernière met en lumière que près d’un enfant sur cinq (17%) vit dans une situation d’intégration sociale précaire dont 7% sont « déjà pris dans un processus de disqualification sociale », selon le rapport.

Cette enquête exceptionnelle par son ampleur a proposé aux participants de répondre à 133 questions couvrant les grands domaines de leur vie quotidienne et les aires essentielles de l’exercice de leurs droits. L’analyse sociologique des résultats statistiques, recueillis et compilés par TNS-Sofres, a été confiée à Serge Paugam (CNRS/EHESS/ENS), sociologue reconnu pour ses travaux sur la pauvreté et les inégalités sociales tandis que Catherine Dolto a accompagné le projet de son regard de médecin et thérapeute.

Lors d’ateliers proposés dans les accueils périscolaires, les accueils de loisirs, les écoles, les collèges et les lycées ont apporté toutes leurs richesses et leur spontanéité à cette étude. A travers leur propre perception, ils ont livré sans calcul ni complaisance, la perception qu’ils ont de l’exercice de leurs droits et des conséquences directes de la pauvreté sur leur vie quotidienne. Cette initiative est une première.

Article sur la Journée du 20 novembre et la consultation nationale :

http://ericalauzet.eelv.fr/droits-de-lenfant-ecoutons-ce-que-les-enfants-ont-a-nous-dire/

 

Lors de ses rencontres parlementaires de l’UNICEF, l’évidence s’est une nouvelle fois imposée : « c’est bien à l’échelle locale et des communes que peuvent être menées les actions pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion des enfants ».

Pour le député du Doubs, « L’étude, menée cette fois auprès des enfants eux-mêmes, confirment malheureusement ce que nous savions déjà, à savoir que les enfants exclus cumulent toutes les difficultés. Notamment, lorsqu’ils sont exclus ou délaissés par la famille, ils le seront souvent dans leur quartier, leur école ou plus généralement dans la société ».

Le plus déterminant étant bien entendu le contexte familial. Aussi, Eric Alauzet a-t-il suggéré – « qu’au-delà de la transversalité recherchée par l’UNICEF entre les actions institutionnelles menées au titre de l’éducation, de la santé, du sport…  – l’action des communes, avec l’aide de l’UNICEF et de l’Etat soit concentrée pour porter en priorité sur le soutien aux parents et aux adultes autour des enfants en difficulté ». « Même si on sait qu’il est parfois extrêmement difficile de mobiliser certains parents. Mais c’est la raison pour laquelle il faut le faire, au « corps à corps » si nécessaire. Nous devons tout mettre en œuvre pour débusquer les parents terrés chez eux et les mobiliser aux côtés de leurs enfants ».

Le récent « Pacte de la Réussite éducative », initié par George Pau Langevin, ministre de la réussite éducative, a justement vocation à être décliné localement par les acteurs éducatif : les familles, l’école, l’Etat, les collectivités territoriales, les associations. Il en fixe les principes : une approche globale de l’enfant, s’adapter à chaque enfant, adopter une démarche éthique et agir dans le cadre d’un pilotage local.

Article sur le Pacte de la Réussite éducative » :

http://ericalauzet.eelv.fr/un-pacte-de-la-reussite-educative-pour-une-approche-globale-de-lenfant/