Première rentrée de la « Refondation de l’école » : Communiqué d’Eric Alauzet et de Barbara Romagnan

A l’occasion de la rentrée scolaire, les députés de la majorité présidentielle et parlementaire, Barbara Romagnan et Eric Alauzet, souhaitent marquer leur soutien à « la Refondation de l’école » engagée par François Hollande, Président de la République et Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale.

Ils ont publié un communiqué de presse commun à cette occasion (ci-dessous).

Ce soutien à la politique nationale va de pair avec l’effort constant et important des collectivités et élus locaux.

Aussi, le jour de la rentrée, ce mardi 3 septembre, les deux députés participent à des visites dans des établissements scolaires à Besançon : une école avec Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, Président du Grand Besançon ; un collège avec Claude Jeannerot, Sénateur du Doubs, Président du Conseil général ; et un lycée avec Marie-Guite Dufay, Présidente du Conseil régional de Franche-Comté (programme ci-dessous).

1279051_562738913792373_1349576975_o     1238915_541816599222714_1006102556_n    images

Cette rentrée concrétise les premières mesures de la loi de programmation et d’orientation, votée au Printemps dernier au parlement : une loi pour réparer les dégâts causés par dix ans d’une politique de droite qui a fragilisé notre système éducatif et les enseignants.

Dans le département du Doubs, pour exemple, 35 postes de professeurs des écoles sont créés, consacrés notamment aux missions d’accueil des enfants de moins de trois ans et au dispositif « plus de maîtres que de classes ».

Les députés soulignent également l’amélioration engagée des remplacements, la poursuite des efforts en matière de lutte contre le décrochage scolaire, la création d’un service public du numérique éducatif, l’accompagnement des élèves handicapés par la titularisation des postes d’auxiliaires de vie scolaire et les nouveaux temps éducatifs mieux adaptés aux rythmes d’apprentissage des enfants notamment dès 2013 à Chalezeule, Champlive, Danemarie-sur-Crête, Gennes, Novillars, Osse, Pouligney-Lusans, Quingey, Serre-les-sapins et Tarcenay.

La première rentrée d’un gouvernement de gauche donne ainsi la priorité aux fondations, c’est-à-dire l’école maternelle et l’école élémentaire, parce que la France a structurellement trop peu investi dans les premières années de scolarisation et à la réduction des inégalités, parce que l’école a aujourd’hui tendance à reproduire voire à accentuer les disparités sociales ou territoriales, ainsi que les inégalités entre filles et garçons.

Avec le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, la « refondation de l’école » est engagée concrètement en 2013.

Les-moyens-nouveaux-a-la-rentree-scolaire-2013-2014_266809

Communiqué de presse et dossier de présentation au niveau national.