Pauvreté : accompagner les personnes vers un nouveau départ

Adopté à la suite d’un comité interministériel de lutte contre l’exclusion en 2013, le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale est issu d’une vaste concertation.

C’est la force du plan d’avoir été conçu et de continuer à être porté par l’ensemble des acteurs : Etat, collectivités locales, associations, services publics de la sécurité sociale, entreprises, organisations syndicales, mais aussi des personnes en situation de précarité. La nouvelle feuille de route du plan pour 2015-2017 a été présentée par le gouvernement.

 

Au cours de la période 2013-2014, de nombreuses mesures ont été engagées tant sur le volet préventif que pour accompagner les personnes. Les efforts doivent toutefois être maintenus et amplifiés.

C’est pourquoi au cours de la période 2015-2017, le gouvernement s’engage à poursuivre le suivi exhaustif des mesures engagées, mais également à compléter le plan par une série d’actions nouvelles, élaborées en concertation avec les acteurs de la lutte contre l’exclusion sur la base des enseignements de l’évaluation menée par l’Inspection générale des affaires sociales et confiée à François Chérèque.

La présente feuille de route 2015-2017 du plan s’inscrit donc dans la continuité des cinq grands principes qui ont présidé à l’adoption du plan : objectivité, non stigmatisation, participation, juste droit et décloisonnement des politiques sociales. Elle demeure articulée autour des trois axes d’intervention qui fondent l’intention de ce plan depuis l’origine : la prévention et ruptures, l’accompagnement des personnes en difficulté, et l’action partenariale au plus près des territoires et des personnes.

La nouvelle feuille de route affirmera par ailleurs un nouveau principe transversal : celui de l’accompagnement.

Qu’il s’agisse de l’accès à l’emploi, de l’accès aux droits, à la santé, au logement ou à la scolarité, l’ensemble des partenaires fait le constat de la nécessité de coupler les mesures proposées avec des actions d’accompagnement des publics, celui-ci devenant de ce fait un sixième principe à part entière du plan.

La République est une exigence de chaque instant. La République, c’est notamment la solidarité et la lutte contre les stéréotypes : l’assistanat n’est pas une situation choisie, le rôle de l’Etat est d’accompagner les personnes vers un nouveau départ.  Les efforts doivent être maintenus et amplifiés : création de la prime d’activité pour 4 à 5 millions d’actifs dont 700 000 à un million de jeunes (contre 8 600 bénéficiant du RSA activité) ; revalorisation du RSA socle, du Complément familial et de l’Allocation de soutien familial ; généralisation de la garantie jeunes en 2017 ; développement des logements sociaux et très sociaux ; chèque énergie ; tiers payant (cf. infra) ; …

En France, 1 ménage du 7 vit en dessous du seuil de pauvreté. 1 enfant sur 5 est confronté à la grande précarité. 1 mère isolée avec un enfant sur 3 vit en dessous du seuil de pauvreté.

 

Synthèse feuille de route 2015-2017 PLAN-PAUVRETE.pdf

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/03/dp_feuille_de_route_2015-2017_plan_pauvrete.pdf