Municipales à Besançon : Communiqué d’Eric Alauzet

Dans un communiqué de presse du 31 mars 2014, Eric ALAUZET, député du Doubs et colistier de liste « Tous pour Besançon », se réjouit des résultats du second tour des municipales à Besançon.

Avec près de 48%, les bisontines et bisontins ont fait confiance à une équipe qui a porté des réussites en matière de développement de la ville, d’action économique et sociale, et d’ambition  écologique. Besançon, ville capitale régionale, est reconnue en France et par ses habitants, pour ses activités et ses innovations sociales et environnementales, au-delà de ce que son poids démographique peut représenter.

Jean-Louis Fousseret et son équipe, une équipe renouvelée et motivée mais consciente des difficultés, vont poursuivre leur inlassable travail pour Besançon, capitale régionale, tout en affichant de nouvelles ambitions, une réelle détermination et une volonté d’écoute et d’efficacité.

L’enjeu est de maintenir des solidarités indispensables en pleine crise majeure de notre économie, de développer l’accueil d’entreprises pour de nouveaux emplois, en référence constante au développement durable et à l’écologie et de s’assurer du « vivre ensemble » dans tous les quartiers de la ville.

Et à chaque citoyen aussi d’être acteur de sa ville et de s’emparer des débats, des initiatives possibles et des enjeux locaux.  Si le rôle des élus est bien de prendre en compte les attentes, celui du citoyen est aussi de se demander ce qu’il peut apporter à la ville et à la communauté.

Il salue également Jean Louis Fousseret qui dépense une énergie considérable depuis des années pour Besançon et à sa sagesse d’aborder les élections certes avec détermination mais aussi avec humilité.

L’échec national reconnu de la gauche des élections municipales, malgré une bonne tenue des candidats écologistes, marque une impatience à laquelle il faut répondre par un plus grand équilibre social. La situation est extrêmement difficile en Europe et les défis économiques sont considérables. La majorité présidentielle et le gouvernement doivent mener le combat.

Il souhaite que les écologistes y soient demain tout aussi présents qu’aujourd’hui avec leurs valeurs et leurs propositions – « il faut tenir bon ! ».

Enfin, il précise qu’il se conformera aux règles de son mouvement, EELV, et une fois encore à ses engagements, comme par le passé, en démissionnant dans les prochains jours de son siège de conseiller général de Besançon-Est.

alauzetmunicipales-300x170

+ Réaction d’Eric Alauzet le dimanche 31 mars 2014 sur France 3 :

http://blog.france3.fr/politiquefranchecomte/2014/04/01/eric-alauzet-eelv-ce-nest-pas-parce-que-ca-va-mal-quil-faut-quitter-le-navire.html#more-13613