La nouvelle éducation prioritaire : apporter des réponses aux élèves les plus fragiles

La nouvelle éducation prioritaire,c’est une nouvelle carte des réseaux pour que ce soient les territoires qui en ont le plus besoin qui bénéficient de cette refondation. À la rentrée 2014, 102 REP+ préfigurent la nouvelle politique d’éducation prioritaire. Najat Vallaud-Belkacem, ministre chargée de l’Éducation nationale, a annoncé la répartition académique des 350 Rep+ et des 732 Rep pour la rentrée 2015, au cours d’un déplacement le mardi 23 septembre 2014.

 

Pour la ministre « La nouvelle éducation prioritaire, c’est plus de moyens humains et financiers au service de la réussite de tous les élèves, une pédagogie repensée, une école plus accueillante pour les parents.

La nouvelle éducation prioritaire, c’est une nouvelle carte des réseaux pour que ce soient les territoires qui en ont le plus besoin qui bénéficient de cette mobilisation exceptionnelle. La nouvelle éducation prioritaire, c’est plus de justice sociale.

Il n’y pas de fatalité à ce que l’école française soit la plus inégalitaire d’Europe. Je mettrai toute mon énergie à apporter des réponses aux élèves les plus fragiles. Car ce sont eux qui ont le plus besoin de l’école de la République.

Plus équitable, l’école sera aussi plus performante. Et plus conforme à l’idéal républicain ».

DP-Education-prioritaire-La-nouvelle-education-prioritaire_351448_81

Une carte qui ne reflétait plus la réalité des difficultés sociales et scolaires

La carte actuelle de l’éducation prioritaire, fruit d’une juxtaposition sans cohérence de dispositifs, ne reflète pas la réalité sociale de nos écoles et de nos établissements.

Des écoles et des collèges accueillent aujourd’hui de ce fait des populations qui se sont progressivement fragilisées sans bénéficier des moyens d’accompagner les élèves qu’offre le classement en éducation prioritaire.

Une nouvelle carte établie à partir de critères transparents

Une seule ambition a guidé l’élaboration de la nouvelle carte : aller vers plus de justice sociale.

La répartition des réseaux d’éducation prioritaire entre les académies a été construite sur la base de critères objectifs pour que l’éducation prioritaire soit fondée sur un périmètre cohérent avec la difficulté sociale et scolaire.

C’est l’indice social créé par la DEPP qui est utilisé. Il est calculé sur la base de 4 paramètres de difficulté sociale dont on sait qu’ils impactent la réussite scolaire : taux de PCS défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en zone urbaine sensible, taux d’élèves en retard à l’entrée en 6e. Il permet ainsi de classer l’ensemble des collèges sur une échelle de difficulté sociale.

La répartition académique de la nouvelle éducation prioritaire est ainsi conforme et proportionnée aux difficultés socio-économiques de chaque académie. Elle renforcera encore davantage les moyens alloués aux réseaux les plus difficiles, sans fragiliser les autres. Cette nouvelle carte garantit ainsi un juste équilibre entre les territoires.

Infographie-Education-Prioritaire

Une carte convergente avec celle de la politique de la ville

Les ministères de l’Éducation nationale et de la Ville ont travaillé en étroite collaboration pour la définition de leurs cartographies respectives.

Convergence ne signifie toutefois pas équivalence. Les indicateurs utilisés par l’Éducation nationale, notamment le taux de boursiers et le taux de PCS défavorisées, sont mieux corrélés aux résultats scolaires que le revenu médian du secteur, indicateur utilisé par la ville pour déterminer les quartiers prioritaires.

Un quartier connaissant une importante part de personnes âgées aux faibles revenus pourra donc faire partie des futurs quartiers prioritaires de la ville, sans que son collège ou ses écoles ne soient en éducation prioritaire.

Les prochaines étapes

Les recteurs vont, durant tout le premier trimestre, conduire le dialogue local afin d’identifier, dans le cadre de la nouvelle répartition académique, les futurs collèges et écoles de l’éducation prioritaire.

Les 1082 réseaux d’éducation prioritaire et d’éducation prioritaire renforcée seront connus début 2015.

 

Site spécifique Education prioritaire : http://www.reseau-canope.fr/education-prioritaire/accueil.html

Education-prioritaire-site-2014_348606_44