Grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République

Après avoir rendu hommage à « la mobilisation exceptionnelle de la communauté éducative toute entière », la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté le 22 janvier les 11 premières mesures de la grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République.

Plan exceptionnel de formation, initiatives pour restaurer l’autorité de l’école et à l’école, création d’une réserve citoyenne d’appui à l’école, un chantier prioritaire pour la maîtrise du Français, travail avec les collectivités pour plus de mixité sociale…

Construites à l’issue d’une large consultation de la communauté éducative et de ses partenaires, consultation que Najat Vallaud-Belkacem a engagée dès le lendemain des effroyables attentats qui ont frappé la France, ces mesures seront complétées grâce à l’expertise de tous au cours des Assises de l’École pour les valeurs de la République.

Ces mesures pour mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’École sont complémentaires de la justesse des ambitions portées par la loi du 8 juillet 2013 de refondation de l’École de la République.

« L’École est un révélateur des tensions qui traversent la société française et des inégalités qui la marquent. Le délitement du lien social au cours des trente dernières années de crise économique n’a pas épargné l’École. Le sentiment de désespérance, l’accroissement des inégalités et la prévalence du déterminisme social, l’incapacité collective à prévenir le décrochage scolaire endémique d’une partie de notre jeunesse, ont entamé la mission d’égalité de l’École. Les discriminations, l’écart entre les valeurs affichées et les réalités vécues, les replis identitaires, les velléités communautaristes, les logiques d’entre-soi ont affaibli son ambition de fraternité ».

« Dans une société en perte de repères et caractérisée par une forme de relativisme ambiant qui favorise amalgames et indifférences, l’École peine aujourd’hui à assurer les missions que la République lui a confiées, transmettre des connaissances et être un creuset de la citoyenneté, et à susciter la confiance des élèves et des familles ».

« Après les attentats qui ont visé le coeur des valeurs républicaines, la mobilisation du peuple français est porteuse d’une exigence vis-à-vis de l’ensemble de la société, et singulièrement de l’École dont le rôle et la place dans la République sont inséparables de sa capacité à faire vivre et à transmettre la laïcité ».

« L’École est, et sera en première ligne, avec fermeté, discernement et pédagogie, pour répondre au défi républicain, parce que c’est son identité et sa mission profonde. École et République sont indissociables. Elles doivent le rester ».

« La grande mobilisation pour les valeurs de la République est celle de toute l’École, y compris l’enseignement agricole et l’enseignement privé sous contrat ».

11 mesures :

Mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au coeur de la mobilisation de l’École

Développer la citoyenneté et la culture de l’engagement avec tous les partenaires de l’École

Combattre les inégalités et favoriser la mixité sociale pour renforcer le sentiment d’appartenance dans la République

 

Les 11 mesures annoncées par la ministre :

http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2015/01/22/toutes-les-mesures-pour-une-grande-mobilisation-de-lecole-pour-les-valeurs-de-la-republique/