Demande de retrait du rapport de l’INRA sur l’agriculture bio : Eric Alauzet interroge le Ministre

Depuis la publication, il y a quelques mois, d’une étude de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) intitulée « Analyse des performances de l’agriculture biologique », les réactions ont été vives, non seulement au sein de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, mais également dans la communauté scientifique, jusqu’au sein même de l’INRA.

 

En tout, plus d’une centaine de chercheurs se sont unis pour contester les méthodes utilisées par les auteurs de cette étude, et en particulier les partis-pris dont serait teintée cette publication, réalisée sous la direction du directeur scientifique agriculture de l’INRA, Hervé Guyomard, et répondant à une commande du Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP).

 

Leur critique les a portés à rédiger une longue lettre adressée au Président Directeur Général de l’INRA, afin de lui demander de retirer cette publication, affirmant que « de nombreux éléments constituant ce rapport le rendent très critiquable » au regard de la caution scientifique que représente l’Institut.

 

Cette lettre critique ouvertement le rapport, jugeant que l’analyse n’adopte pas « l’attitude équilibrée » qui consisterait à réaliser une analyse méthodique et objective des forces et des faiblesses de l’agriculture biologique ; mais démontre au contraire qu’elle s’appuie sur un parti-pris et relaye notamment la position de chercheurs connus pour leurs prises de positions climato-sceptiques.

 

Point par point, ce groupe de scientifiques a souhaité revenir sur les failles scientifiques que présente à leurs yeux cette synthèse, faite de descriptions « souvent partielles voire sélectives ».

 

En effet, qu’il s’agisse des effets positifs de la non-utilisation des pesticides sur la santé des agriculteurs, des performances environnementales de l’agriculture biologique, ou encore de la santé des consommateurs, l’absence d’éléments de comparaison avec les résultats de l’agriculture conventionnelle amène la synthèse à minimiser totalement les avantages de l’agriculture biologique sur ces aspects.

(Source : Reporterre)

 

Pour consulter la lettre adressée au PDG de l’INRA :

 

Inra-Demande de Retrait Du Rapport Inra-lettre v 0

 

Suite à ce fort mouvement des scientifiques militant en faveur d’une recherche objective et demandant au PDG de l’INRA de retirer cette synthèse, Eric Alauzet – comme d’autres députés écologistes – a souhaité s’associer à cette démarche en adressant une question écrite au Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

 

La question écrite adressée à M. Stéphane Le Foll :

 

QE Rapport INRA Agriculture Biologique

 

Photo : Reporterre