Tribune : Victimes du virus, du racisme et de violences, soutenons nos compatriotes d’origine asiatique

Du signalement systématique au retrait des contenus sur Internet, il est fondamental de faire barrage au racisme antiasiatique en recrudescence depuis le début de l’épidémie de Covid-19, alertent plus de 100 députés. Le hashtag #Jenesuispasunvirus avait d'ailleurs été lancé par la communauté asiatique sur les réseaux sociaux au début de l'épidémie pour dénoncer une forme de racisme ordinaire. Cette tribune transpartisane paru dans Libération, et proposée par les députés Robin Reda et Caroline Abadie, est plus que jamais d’actualité. Dans un contexte de crise sanitaire sans précédent, l’unité et la vigilance sont de mise. 

Pendant des années, nous avons eu collectivement tendance à sous-estimer les paroles racistes à l’égard des personnes d’origine asiatique. Sous couvert de préjugés «positifs», nous avons laissé se banaliser des propos qui mènent aujourd’hui à une grave violence verbale et physique, allant jusqu’au lynchage comme l’a vécu Kévin, un jeune du XIXe arrondissement de Paris molesté par des lycéens scandant «sale chinois» à̀ chaque coup asséné.

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, les actes et commentaires racistes se multiplient en France à l’encontre des personnes d’origine asiatique assimilées à des «Chinois». La crise sanitaire a donné lieu à un racisme virulent et direct : les témoignages ne manquent malheureusement pas, qu’on les renvoie à «l’histoire du pangolin», qu’on les évite ostensiblement ou au contraire qu’on les prenne à partie dans les transports en commun. Or ils ne sont en rien responsables de cette épidémie !


Responsabilité des plateformes en ligne

Ces derniers jours, une nouvelle étape a été franchie quand un appel à perpétrer des attaques contre «les Chinois» a été massivement diffusé sur les réseaux sociaux. La haine de ces messages dont seule une petite partie a été supprimée montre, s’il en était besoin, le poids et la responsabilité des plateformes en ligne. Du très repris «sale chinois vous avez foutu la merde avec votre corona» au plus que nauséabond «Hitler aurait dû tuer les Chinois pas les juifs», nous mesurons la facilité crasse avec laquelle les esprits faibles prennent pour cible les Asiatiques d’origine ou de nationalités.

Les plaintes pour «racisme antiasiatique» sont rares comme d’ailleurs pour les autres formes de racisme : il nous faut surmonter collectivement cette résignation générale. Nous devons encourager le signalement et permettre à nos concitoyens de parler sans peur. A l’école, nous devons renforcer la lutte contre les préjugés sur la prétendue richesse des «Chinois». Nous comptons également sur les tribunaux pour obtenir une meilleure prise de conscience et des condamnations exemplaires. Enfin, comme pour les messages de complaisance avec le terrorisme, nous devons obtenir le signalement systématique et le retrait des contenus qui répandent la haine sur Internet. Car succèdent toujours aux délits de paroles des délits d’actes.

A l’heure où nos compatriotes d’origine asiatique sont plus que jamais pris pour cible dans le contexte de la seconde vague de l’épidémie, nous sommes à leurs côtés, mobilisés pour les protéger. L’universalisme républicain doit demeurer notre boussole contre toutes les violences qui menacent notre cohésion nationale.

Parmi les nombreux signataires : Robin Reda, président de la Mission d’information sur «l’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme», député LR de l’Essonne ; Caroline Abadie, rapporteure de la Mission d’information sur «l’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme», députée LREM  de l’Isère ; Stéphanie Atger, Essonne, LREM ; Fadila Khattabi, Côte-d’Or, LREM ; Fiona Lazaar, Val-d’Oise, LREM ; Nathalie Sarles, Loire, LREM ; Marie Tamarelle-Verhaeghe, Eure, LREM ; Eric Alauzet, Doubs, LREM ; Buon Tan, Paris, LREM ; Damien Abad, Ain, président du groupe Les Républicains à lAssemblée nationale ; Julien Aubert, Vaucluse, LR ; Laetitia Avia, Paris, LREM ; Erwan Balanant, Finistère, Modem ; Charles De Courson, Marne, Libertés et Territoires ; Stanislas Guerini, Paris, LREM ; Bastien Lachaud, Seine-Saint-Denis, LFI ; Christophe Naegelen, Vosges, Union des démocrates, radicaux et libéraux ; Valérie Petit, Nord, Agir ensemble ; Stéphane Peu, Seine-Saint-Denis, PCF…