La France rend hommage à Samuel Paty

Mercredi 21 octobre, le Président de la République, entouré de l’ensemble du Gouvernement et des représentants politiques a rendu  hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie lâchement assassiné vendredi dernier, à Conflans-Sainte-Honorine.


Vendredi 16 octobre, un attentat ignoble a été commis, un attentat qui a coûté la vie à l’un de nos professeurs. S’attaquer à un professeur, c’est s’en prendre au savoir. C’est s’attaquer à toute la République.

Tombé parce qu’il avait fait le choix d’enseigner. Assassiné parce qu’il avait décidé d’apprendre à ses élèves à devenir citoyen, à prendre les devoirs pour les remplir, à prendre les libertés pour les exercer. Samuel Paty est devenu le visage de la République, de notre volonté de briser le terrorisme, de vivre comme une communauté de citoyens libres.

Dans chaque collège, dans chaque lycée, nous donnerons aux professeurs le pouvoir de faire des républicains. Nous leur redonnerons la place et l’autorité qui leur reviennent. Nous les protègerons, nous les soutiendrons, nous les formerons dans l’école comme en dehors.

Samuel Paty est devenu vendredi le visage de notre détermination à continuer à apprendre. Car nous continuerons : nous défendrons la liberté qu’il défendait si bien, nous porterons haut la laïcité, nous ne renoncerons pas à la caricature, aux dessins, même si d’autres reculent. Nous offrirons toutes les chances que la République doit à toute sa jeunesse sans discrimination aucune.

Nous continuerons, avec tous les instituteurs et professeurs de France, nous enseignerons l’Histoire, ses gloires comme ses vicissitudes. Nous ferons découvrir la littérature, la musique, toutes les œuvres de l’âme et de l’esprit. Nous aimerons de toutes nos forces le débat, les arguments raisonnables, les persuasions aimables. Nous aimerons la science et ses controverses.

Nous continuerons, avec tous les instituteurs et professeurs de France. Nous cultiverons la tolérance, comme lui. Nous apprendrons l’humour, la distance, nous rappellerons que nos libertés ne tiennent que par la fin de la haine et de la violence ; par le respect de l’autre.

Nous continuerons, ce combat pour la liberté et pour la raison dont Samuel Paty désormais le visage parce que nous vous le devons, parce que nous nous le devons, parce qu’en France, les Lumières ne s’éteignent jamais. Vive la République. Vive la France.


Cliquez ici pour revoir l'hommage du Président de la République