La biodiversité doit être un combat commun

Pour ceux qui en douteraient encore…

Les conclusions du rapport des experts de l’ONU sur l’état de la biodiversité sont alarmantes et nécessitent des actions fortes et immédiates : il y a urgence si on veut laisser une Terre viable aux générations futures ! Une espèce animale ou végétale sur 8 (soit 1 million) est directement menacée par l’activité humaine.

Le Président de la République a annoncé une série d’actions pour protéger notre biodiversité. Elles devront se réaliser à tous les échelons et chacun doit prendre sa part de responsabilité : Etat, collectivités, entreprises, associations, citoyens. Il nous faut notamment changer notre mode de consommation à travers la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il nous faut également changer notre mode de production et arriver à une agriculture et une pêche responsable et respectueuse des ressources.

Je salue également sa volonté d’évaluer et, je l’espère, d’abandonner le projet Montagne d’or en Guyane qui va à l’encontre de toute considération écologique ou de protection de la biodiversité. J’avais d’ailleurs attiré l’attention de Nicolas Hulot, alors à l’époque Ministre de la transition écologique et solidaire, sur les conséquences potentielles de cette exploitation (retrouvez la Question Écrite ci-dessous).

Je serai attentif aux conclusions du G7 des Etats qui aura lieu à Biarritz cet été et qui doit mettre en œuvre les termes du communiqué final et de la charte de Metz sur la biodiversité issus du G7 environnement qui vient d’avoir lieu.

La défense du climat et de la biodiversité doit, plus que jamais, être notre combat commun !

Eric Alauzet