Des mesures fortes pour le monde du sport

Le Président de la République s’est entretenu mardi 17 novembre avec des acteurs du monde du sport, en présence notamment du Premier ministre, du ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports et de la ministre déléguée chargée des sports.


À la suite de cette rencontre, Emmanuel Macron a annoncé le lancement de plusieurs initiatives, ainsi que le déblocage de 400 millions d'euros environ au bénéfice du secteur du sport.

Professionnels ou amateurs, salles de sports, clubs ou associations : le Président de la République a souhaité qu’une action soit menée en faveur tous les acteurs du sport, sans exception.


Ainsi, pour pallier les lourdes difficultés rencontrées dans le sport amateur, notamment du fait des pertes de licences, le Président a annoncé :

  • le renouvellement du fonds d’urgence de 15 millions d’euros à destination des associations sportives ;

  • la mise en place d’un « pass sport » pour aider les familles à payer leurs adhésions et acheter les équipements sportifs nécessaires, pour un investissement total de 100 millions d’euros ;

  • la création d’un fonds doté de 20 millions d’euros à destination des fédérations sportives pour compenser les pertes de licences ;

  • l’affectation de 5 000 des 80 000 postes de services civiques prévus dans le plan jeunes pour intervenir dans les clubs de sport.  

 

Mais bien au-delà des aides, le Président de la République a donné un cap aux clubs de sport : la reprise du sport amateur pour les mineurs en décembre avec des protocoles sanitaires renforcés, si la situation sanitaire le permet.


Concernant le sport professionnel, le Président a également pris des engagements forts et concrets :

  • la mise en place d’un fonds de compensation des pertes de recettes de billetterie à hauteur de 110 millions d’euros, ouvert aux clubs féminins et masculins ;

  • l’exonération de cotisations sociales pour les clubs professionnels pour les mois d’octobre, novembre et décembre, sans critère de baisse du chiffre d’affaires ;

  • l’application aux collectivités locales du dispositif mis en place pour les commerçants concernant les loyers. Ainsi, une collectivité bailleur qui renoncerait à faire payer à un club (professionnel ou amateur) le loyer de ses infrastructures serait remboursée à moitié par l’Etat.

 

Le Président a exprimé sa sympathie pour les supporters et leur retour comme spectateurs pourrait être possible début 2021 avec des jauges limitées et adaptées à la taille des salles ou des stades.

Enfin, le Président a pris des engagements en faveur des salles de sport qui pourraient bénéficier d’aides du fonds de solidarité, au-delà du plafond actuel de 10 000 euros.