Accord sur le Brexit : on fait le point

Ce jeudi 17 octobre, le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et le Premier ministre britannique, Boris Johnson ont annoncé qu’un accord a été trouvé sur le Brexit qui devrait intervenir le 31 octobre 2019. Cet accord doit encore être ratifié par un vote au Parlement britannique qui a approuvé la tenue d’une séance exceptionnelle samedi 19 octobre 2019, puis par le Parlement européen.


Cet accord est une bonne nouvelle. C’est un bon compromis qui permet de répondre aux problématiques politiques et techniques à la fois européennes et britanniques. Il a su respecter les lignes rouges posées par l’Union européenne (protection du marché unique, intégrité de l’Irlande), tout en offrant les garanties pour que les Britanniques puissent préserver leur intégrité.

C’est aussi une bonne nouvelle, parce que la France avait très clairement dit au printemps dernier que nous ne devions pas poursuivre les discussions sur le Brexit après la fin octobre (la nouvelle Commission et nouvelle équipe européenne doivent entrer en fonction en novembre).

Il faut toutefois rester prudent avant son approbation par le Parlement britannique et le Parlement européen.

Dans le cadre du Conseil européen, les 27 Etats membres ont approuvé l’accord trouvé entre la Commission européenne et le Royaume-Uni.