La France se félicite du montant record mobilisé en faveur de l’action climatique dans les pays en développement

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), chargée de comptabiliser les financements mobilisés par les pays contributeurs en faveur de l’action climatique dans les pays en développement, a rendu public le 29 mai 2024 son rapport pour l’année 2022.

Avec 115,9 milliards USD comptabilisés, il s’agit d’un montant record, en hausse historique de 26,3 milliards USD par rapport à l’année précédente.

  • Autre source de satisfaction, les financements destinés à l’adaptation au changement climatique, qui relèvent en priorité des pays les plus vulnérables, affichent également une forte hausse, de 24,6 à 32,4 milliards USD ;
  • Plus significatif encore, ce résultat permet d’honorer l’engagement pris conjointement en 2009 par les pays développés lors de la COP15 de Copenhague, puis réitéré et précisé lors de l’adoption de l’accord de Paris (COP21) en 2015, à fournir chaque année entre 2020 et 2025 un montant de 100 milliards USD en faveur des pays en développement pour financer leurs actions de lutte contre le changement climatique.

 

Depuis de nombreuses années la France fait partie des principaux pays contributeurs au financement de l’action climatique des pays en développement et son effort relatif est régulièrement salué comme allant au-delà de sa « juste part » de l’effort collectif.

Pour rappel, en 2022, la France a fourni 7,6 milliards EUR de financements climat, dont 2,6 milliards EUR pour l’adaptation.

  • Cela représente un dépassement d’environ 25% de l’objectif de 6 milliards EUR dont un tiers en faveur de l’adaptation, fixé par le président de la République en 2020 ;
  • Il en va de même de l’Union européenne et de ses États membres qui a fourni 28,5 milliards EUR de finance climat en 2022, soit un quart de la finance climat mondiale.


Pin It on Pinterest