Le Gouvernement annonce 10 milliards d’euros d’économie de l’État

Dimanche 18 février 2024, le ministre des Finances, de lÉconomie et de la Souveraineté industrielle et numérique a annoncé qu’en 2024, lÉtat réalisera dix milliards deuros déconomie.

  • Le ministre délégué chargé des Comptes publics a eu l‘occasion de préciser cette annonce lundi 19 février.

Face aux évolutions du contexte géopolitique, la prévision de croissance de la France initialement fixée à 1,4% a été révisée à 1%.

  • Cette croissance positive est le signe que la politique économique, menée par le président de la République et le Premier ministre et déclinée par le Gouvernementproduit des résultats.

Dans le même temps, le ministre des Finances, de lÉconomie et de la Souveraineté industrielle et numérique a annoncé que la France maintenait sa prévision de déficit public en 2024 fixée à 4,4%.
– Dans ce sens, le choix a été fait de ne pas augmenter les impôts des Français.
– Comme annoncé par le président de la République puis confirmé par le Premier ministre à l‘occasion de sa déclaration de politique générale, la baisse d‘impôt de deux milliards deuros à destination des classes moyennes sera maintenue.

  • Cette baisse d‘impôts s’inscrit dans la continuité de la politique économique menée depuis 2017 qui a d‘ores et déjà permis de diminuer de 50 milliards deuros les prélèvements obligatoires.

Ainsi, pour garder la maîtrise de notre déficit public, lÉtat réalisera en 2024 dix milliards deuros d‘économies qui ne toucheront ni les Français, ni les collectivités.

  • Une première baisse de cinq milliards deuros concernera les frais de fonctionnement des ministères ;
  • Une seconde baisse de cinq milliards deuros concernera les politiques publiques et notamment l‘Aide publique au développement, MaPrimeRénov’ qui bénéficie en 2024 d‘un investissement de 600 millions deuros supplémentaire ainsi que les opérateurs de lÉtat.

Compte-tenu de l‘évolution du contexte géopolitique, le ministre des Finances, de lÉconomie et de la Souveraineté industrielle et numérique a également annoncé que le Gouvernement gardait la possibilité de présenter à l‘été un projet de loi de finances rectificative pour réduire encore les dépenses.

Enfin, il a rappelé que notre majorité est guidée par le principe de responsabilité, qui nous mène à agir avec fermeté mais sans brutalité afin de garder notre maitrise de la dette et de nos dépenses publiques.

Il a réaffirmé notre exigence :

  • La réduction de la dépense publique ;
  • Le désendettement accéléré de la nation ;
  • La tenue rigoureuse des comptes publics.
Étiquettes


Pin It on Pinterest