Le ministre des Armées lance, aux côtés de son homologue de La Défense ukrainien, la coalition « Artillerie pour l’Ukraine » et confirme le renforcement du soutien militaire français à Kiev

Le ministre des Armées a lancé la coalition « Artillerie pour l’Ukraine », qui regroupe une trentaine d’Etats, insérée dans le Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine dans un format permettant un soutien plus efficace à l’effort de guerre ukrainien.

La coalition artillerie est coprésidée par la France et les Etats-Unis. Cette coalition vient compléter les quatre coalitions capacitaires déjà existantes : la défense sol-air ; les blindés ; les forces aériennes et la sécurité maritime.

Pour cette année 2024, 78 canons CAESAR vont pouvoir être produits à destination de l’Ukraine, parmi lesquels six nouveaux canons dont le ministre des Armées a annoncé la livraison par la France à l’Ukraine dans les semaines à venir. L’accélération des cadences de production de l’entreprise Nexter permet un réel déploiement de l’économie de guerre.

Les échanges au sein de la coalition artillerie doivent permettre de financer cet appui avec la mobilisation de tous les pays volontaires. Dans ce cadre, la France utilisera 50 millions d’euros provenant de son Fonds de soutien à l’Ukraine pour fournir 12 de ces 78 canons.

Concernant les obus de 155 mm utilisés par les Caesar, le ministre des Armées a indiqué que la France allait pouvoir en fournir 3 000 par mois à l’armée ukrainienne dès la fin janvier, contre 2 000 par mois actuellement et 1 000 par mois au début de la guerre.

Le Président de la République avait annoncé la veille la livraison en 2024 d’une quarantaine de missiles de longue portée SCALP à Kiev, missiles qui s’ajoutent aux cessions réalisées en 2023. Il avait également confirmé la livraison de plusieurs centaines de bombes propulsées AASM, offrant une capacité de frappes à distance de précision afin de peser sur les arrières du dispositif de combat russe.

Étiquettes
,


Pin It on Pinterest