Le Gouvernement présente le programme national de lutte contre le tabac 2023-2027

Le Gouvernement a fait de la lutte contre le tabac une priorité et renforce son action à la suite du programme national de lutte contre le tabac (PNLT) 2018-2022 qui a notamment permis :

  • De déployer des actions de dénormalisation du tabac ;
  • D’amplifier le marketing social visant à l’arrêt du tabac ;
  • D’améliorer l’accès aux traitements de substitution nicotinique ;
  • De développer des actions de prévention vis-à-vis des jeunes ;
  • De mener une stratégie globale et cohérente avec l’administration des Douanes pour réduire l’accessibilité financière des produits du tabac tout en amplifiant la lutte contre les déports de consommation sur d’autres produits ou circuits.

 

Pour continuer à lutter contre le fléau majeur de santé publique qu’est le tabagisme, le ministre de la Santé et de la Prévention a présenté mardi 28 novembre 2023 le nouveau programme national de lutte contre le tabac (PNLT) 2023-2027.

Le tabac est à la fois un fléau sanitaire et environnemental dont le coût social était estimé en 2019 à 156 milliards d’euros. Le tabagisme reste la première cause de mortalité évitable dans notre pays, à l’origine de 75 000 décès chaque année. Pourtant, l’usage quotidien du tabac concerne encore 12 millions de Français, soit un quart de la population adulte.

Ce plan représente une nouvelle étape forte et résolue de la lutte contre le tabagisme, traduisant les efforts communs menés avec les parlementaires, associations d’élus, associations de lutte contre le tabagisme, ainsi que les professionnels de la santé et articulant l’action de l’État autour de 5 axes :

  • Prévenir l’entrée dans le tabagisme, en particulier chez les jeunes ;
  • Accompagner les fumeurs, en particulier les plus vulnérables vers l’arrêt du tabac ;
  • Préserver notre environnement de la pollution liée au tabac ;
  • Transformer les métiers du tabac contre les trafics ;
  • Améliorer les connaissances sur les dangers liés au tabac et les interventions pertinentes.

 

Le PNLT prévoit ainsi un ensemble de mesures pour :

  • Poursuivre avec efficacité le recul du tabagisme, avec une hausse du prix du tabac portant le paquet à 13 euros en 2027, avec une première étape à 12 euros dès 2025 et la généralisation des espaces sans tabac à toutes les plages, parcs publics, forêts, et aux abords extérieurs de certains lieux publics à usage collectif, spécialement les établissements scolaires ;
  • Renforcer l’accompagnement des fumeurs, avec de nouvelles actions ciblées pour accompagner activement vers le sevrage, en particulier les plus précaires avec la prescription de substituts nicotiniques et un accompagnement individualisé ;
  • Accompagner les buralistes dans la transformation de leur métier, pour arriver à réduire leur dépendance aux revenus liés au tabac ;
  • Anticiper les rapides évolutions du marché, avec, comme annoncé par la Première ministre en septembre 2023 à la suite des concertations menées lors du CNR Jeunesse, l’interdiction des cigarettes électroniques jetables à usage unique – puffs – et un travail amorcé pour limiter les arômes autorisés dans les produits du vapotage.

 

Les mesures de ce PNLT donnent un nouvel élan à la lutte historique menée par le ministère de la Santé et de la Prévention contre le tabac avec l’objectif d’une première génération d’adultes débarrassée du tabac dès 2032.

Dans la perspective des grands évènements sportifs internationaux, l’année 2024 sera l’occasion de développer tous les leviers possibles pour accompagner les fumeurs notamment autour de la dynamique du « sport santé ».

Étiquettes
,


Pin It on Pinterest