Le Gouvernement poursuit l’adaptation de l’année de terminale au projet des élèves dans les lycées professionnels

La rentrée scolaire 2023 a été marquée par la mise en place des premières mesures de la réforme des lycées professionnels initiée par la ministre déléguée en charge de l’Enseignement et la Formation professionnels, Carole Grandjean. Depuis, la concertation s’est poursuivie avec les organisations syndicales concernant la réorganisation annoncée de l’année terminale.

Cette réorganisation permettra de donner une nouvelle ambition au baccalauréat professionnel pour :

  • Pouvoir d’abord y préparer son diplôme en conciliant les enseignements généraux, professionnels mais aussi les périodes de stages (dites périodes de formation en milieu professionnel) ;
  • Envisager ensuite son avenir en étant mieux accompagné dans la suite de son projet.

 

Elle permettra de consolider les savoirs fondamentaux pour tous les élèves, de renforcer l’employabilité de ceux qui souhaitent s’insérer après le baccalauréat professionnel, mais également de mieux préparer l’entrée dans l’enseignement supérieur pour ceux qui souhaitent réussir leur poursuite d’études.

Cette année de terminale sera en effet composée de différents temps couvrant comme aujourd’hui 34 semaines de formation auxquels s’ajoutent deux semaines d’examen :

  • Un parcours commun sera mis en place pour préparer et réussir son baccalauréat avec un renforcement des savoirs fondamentaux pour tous les élèves ;
  • Puis un parcours personnalisé de six semaines sur la fin de l’année scolaire permettra de s’adapter au projet de l’élève selon qu’il choisit de s’insérer dans la vie active après l’obtention du baccalauréat, ou de poursuivre des études vers l’enseignement supérieur.

 

Cette nouvelle année de terminale sera effective dès la rentrée 2024 pour la session de baccalauréat 2025 selon le calendrier suivant :

  • Septembre à mi-mai, un parcours commun avec :
    • 22 semaines de cours ;
    • 6 semaines de périodes de formation en milieu professionnel obligatoires pour l’examen.
  • Mi-mai à début juillet, parcours personnalisé de 6 semaines avec :
    • 6 semaines de stage en lien avec leur futur emploi pour les élèves qui souhaitent travailler directement après le lycée (soit 12 au total) ;
    • 6 semaines pour préparer l’entrée dans l’enseignement supérieur pour ceux qui veulent poursuivre leurs études, ce qui permettra des renforcements disciplinaires, méthodologiques et de compétences psychosociales.

 

Les épreuves seront positionnées au terme de la période de parcours commun en mai à l’exception de l’épreuve de Prévention Santé Environnement et de l’oral de chef-d’œuvre/projet, positionnée fin juin.



Pin It on Pinterest