Le Gouvernement lance la plateforme « Mission Transition Écologique » à destination des TPE-PME

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a proposé pendant la campagne présidentielle une démarche ambitieuse, la planification écologique, pour réaliser la transition écologique. La préparation de ce plan a été confiée à la Première ministre, Élisabeth Borne, qui a travaillé avec les membres de son Gouvernement à bâtir une stratégie ambitieuse, globale et interministérielle, déclinée par territoire et par secteur et permettant d’associer l’ensemble des acteurs.

Dans le cadre de la poursuite de la mise en place de la planification écologique et quelques jours après la présentation par la Première ministre de la Stratégie nationale de la biodiversité pour 2030, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoire, Christophe Béchu, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, et la ministre déléguée chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, Olivia Grégoire, ont lancé mercredi 29 novembre 2023 la plateforme numérique « Mission Transition Écologique » (https://mission-transition-ecologique.beta.gouv.fr/).

Cette plateforme sera le point d’entrée de référence des près de 4 millions de TPE et PME pour accélérer leur indispensable transition écologique alors que la COP28 démarre dans quelques jours.

Son objectif est d’augmenter le nombre d’entreprises qui s’engagent dans la transition écologique afin de changer d’échelle, tout en simplifiant et en rationnalisant le parcours de l’entreprise dans l’accès aux aides et dispositifs d’accompagnement.

Elle est fruit d’une coopération étroite entre tous les opérateurs qui ont dans leurs missions la sensibilisation et l’accompagnement des entreprises à la transition écologique. Opérateurs et acteurs publics travaillent en lien étroit pour proposer la plateforme la plus complète et fluide possible.

Il existe aujourd’hui de nombreux dispositifs publics destinés à accompagner les entreprises dans leur transition écologique et énergétique, de l’évaluation de leur situation au passage à l’action concrète. Mais de nombreuses entreprises, notamment parmi les plus petites, n’ont pas encore connaissance de ces dispositifs, ce qui peut entrainer un phénomène de non-recours aux aides. Les aides de l’État et de ses opérateurs sont conçues pour leurs utilisateurs, elles doivent donc être lisibles, compréhensibles et facilement activables.

À terme, améliorée par les retours d’expériences des prochains utilisateurs, la plateforme offrira à l’entreprise un parcours utilisateur complet, fluide et personnalisé qui lui permettra en peu de temps :

  • De bénéficier d’un auto-diagnostic ;
  • D’être orientée vers les aides, dispositifs d’accompagnements et contacts pertinents ;
  • D’être informée sur les actions essentielles à engager dans une démarche de transition environnementale selon les résultats de l’autodiagnostic.

 

La version bêta de la plateforme, construite et testée auprès d’une trentaine d’entreprises, propose aujourd’hui une orientation vers les aides et dispositifs. Dans un second temps elle proposera aussi des actions, personnalisées en fonction de son secteur d’activité.

Cette plateforme constituera de fait un point d’entrée multi-opérateurs avec des données mises à jour en permanence sur les dispositifs existants et leurs critères d’éligibilité.

Cette plateforme numérique conçue pour un service public efficace vise plusieurs objectifs :

  • Augmenter le nombre d’entreprises qui s’engagent et agissent dans la transition écologique ;
  • Augmenter le passage à l’acte au travers des aides et accompagnements publics proposés par ce nouveau service ;
  • Recenser, structurer et rendre plus accessibles les dispositifs proposés par les opérateurs ;
  • Avoir un meilleur suivi du déploiement des aides.

 

Enfin, les ministres ont également annoncé le maintien d’un soutien de l’État en 2024 aux outils déployés conjointement par la BPI et l’Adème à destination des TPE et PME que sont :

  • Le prêt vert Adème ;
  • Le Diag’action climat ;
  • Les accélérateurs décarbonation ;
  • Les subventions vertes ;
  • Les volontariats territoriaux en entreprise vertes (VTE Verts).


Pin It on Pinterest