Le Gouvernement présente sa feuille de route 2024-2027 pour garantir la disponibilité des médicaments et assurer à long terme une souveraineté industrielle

La ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, le ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie et le ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention ont présenté mercredi 21 février 2024 la nouvelle feuille de route 2024-2027 de lutte contre les pénuries de médicaments qui vise à garantir la disponibilité des médicaments et assurer à plus long terme une souveraineté industrielle.

Cette feuille de route succède à la stratégie 2019 – 2022 et s’inscrit dans la continuité des travaux menés dès le premier quinquennat pour renforcer la prévention de pénuries pour les médicaments.

Dans un contexte international complexe, la mobilisation du Gouvernement demeure aujourd’hui totale pour préserver l’accès des Français aux médicaments dont ils ont besoin sur l’ensemble du territoire.

Afin de cibler certaines actions de prévention et de réindustrialisation sur des médicaments prioritaires, les autorités sanitaires ont travaillé pour constituer une liste des médicaments « essentiels » pour la santé de nos concitoyens sur la base de recommandations des représentants de prescripteurs. Ces médicaments feront l’objet d’un suivi renforcé de la part des autorités sanitaires. Une partie de ces médicaments dits « essentiels » présentent des critères de vulnérabilité industrielle, notamment par la dépendance du marché français aux importations extra-européennes, ce qui permet de les identifier et ainsi guider la stratégie de réindustrialisation.

La feuille de route pluriannuelle 2024-2027 permettant de lutter contre les pénuries de produits de santé est articulée autour de quatre axes :

– Détection du signal et plan d’actions gradué face aux tensions d’approvisionnement et aux pénuries ;

– Nouvelles actions de santé publique pour améliorer la disponibilité des médicaments ;

– Nouvelles actions économiques pour améliorer la disponibilité des médicaments ;

– Transparence de la chaîne d’approvisionnement : l’information jusqu’au patient.

De nombreuses mesures ont déjà une traduction concrète dans la Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) 2024, qu’il s’agisse par exemple de la mise en œuvre de mesures exceptionnelles d’épargne des médicaments, de mesures de flexibilité réglementaires ou encore de mesures visant à maintenir sur le marché certains médicaments matures.

Cette feuille de route sera complétée par le lancement d’une démarche similaire de prévention et d’anticipation concernant les « dispositifs médicaux », la crise sanitaire ayant permis une prise de conscience sur le risque de pénuries dans ce secteur qui présente également de fortes spécificités.

Étiquettes
,


Pin It on Pinterest