Conférence de presse du président de la République à l’issue de la Conférence de soutien à l’Ukraine

Le président de la République a réuni ce 26 février 2024, au Palais de l’Élysée, 27 chefs d’État et de gouvernement ou leurs représentants ministériels à l’occasion d’une Conférence de soutien à l’Ukraine, pendant laquelle le Président ZELENSKY a également pu s’adresser à ses partenaires et demandé qu’ils amplifient leur soutien.

Deux ans après le début de cette guerre, le chef de l’État a rappelé la nécessité de maintenir notre soutien à l’Ukraine dans la durée mais aussi le besoin de faire encore davantage, mieux et si besoin différemment.

À l’occasion de sa conférence de presse, le président de la République a réaffirmé les cinq points suivants :

1. Un constat unanime :

– Intensification de l’agressivité de la Russie en Ukraine et confirmation de ses objectifs de conquête territoriale en Ukraine ;

– Intensification de l’agressivité de la Russie également à l’égard des partenaires de l’Ukraine et déstabilisation méthodique de l’ordre international fondé sur le droit ;

– Impératif de faire tout ce qui est nécessaire pour rétablir la souveraineté de l’Ukraine sur son territoire national.

2. Faire tout ce qui est nécessaire, aussi longtemps qu’il est nécessaire :

– L’Ukraine peut compter sur ses partenaires pour lui donner de la visibilité : par davantage d’accords bilatéraux, par le déploiement de financements européens, au travers la proposition d’un emprunt commun ;

– Aller plus vite et plus fort sur l’économie de guerre, à commencer par les munitions, les systèmes de défense sol-air et les missiles à moyenne et longue portée ;

– Rien ne doit être exclu pour faire échec à la guerre d’agression menée par la Russie en Ukraine.

3. Intensification des actions des partenaires :

– Intensifier la mise à disposition de munitions ;

– Redonner une impulsion à la défense sol-air ;

– Créer une 9ème coalition pour les frappes dans la profondeur.

4. Faire différemment :

– Renforcer l’engagement stratégique au côté de l’Ukraine pour montrer que l’ensemble des partenaires seront là aussi longtemps que nécessaire ;

– Faire davantage dans 5 axes : le cyber-défensif, la coproduction d’armement en Ukraine, la défense de pays menacés directement par l’offensive russe, la capacité à soutenir l’Ukraine avec des forces non militaires ; des opérations de déminage.

5. Agir ensemble avec la volonté de conserver un cap clair :

– La Russie ne peut ni ne doit gagner cette guerre dont elle est l’unique agresseur ;

– La Russie menace notre sécurité collective par ses actions en Ukraine et ses attaques multiples hybrides à notre égard ;

– Nous voulons éviter toute escalade, en rappelant que nous ne sommes pas en guerre avec le peuple russe.

Étiquettes
,


Pin It on Pinterest